Une histoire de vie, une histoire de succès

En 2015 (avec 19 ans) Omar BA décida de sortir de son pays pour d’autres horizons en Europe et en vue d’améliorer les conditions de vie de ses parents. Avec quelques économies, qu’il avait réalisé grâce à son commerce, Omar commenҫait son voyage.

De la route à partir de Dakar à Rufisque, il traversa plusieurs pays – le Mali, le Burkina Faso, le Niger, l’Algérie – avant de se retrouver à Benghazi en Lybie. Le but était: s’embarquer pour traverser la Méditerranée et rejoindre l’Italie. Au début de l’année 2016 la traversée maritime est très risquée et périlleuse. Avec environ 80 personnes (clandestines) à bord, Omar parviendra difficilement à atteindre la côte italienne en Sicile avant d’être sauvés par la marine Italienne.  

Après avoir passé quelques mois en Italie, Omar décide en juin 2016 de poursuivre son chemin. Cette fois-ci en train, vers l’Allemagne, un pays qu’il appréciait depuis son enfance. Arrivé à Cologne, il a d’abord reçu une aide alimentaire et de logement d’un Allemand appelé Mr TOPPER. Ensuite il a été admis dans un centre d’accueil d’étrangers et de réfugiés, bénéficiant de l’aide de la Croix Rouge. Dans le processus de son intégration sociale en Allemagne, Omar a suivi des cours d’Allemand pendant trois ans. Tombé malade, il a été interné dans la clinique psychiatrique de Oberberg Marien Heide pendant trois semaines.

Le 31 octobre 2019, avec l’aide de l’O.I.M, Omar est rentré volontairement au Sénégal. Une fois au pays et encore avec l’aide de l’O.I.M et de la structure locale d’emplois aux jeunes, l’ ANPEJ, il va bénéficier d’une formation en création de projets.  A l’issue de cette formation Omar va bénéficier du financement de son projet avicole; Tengueth à Rufisque en dons de matériel. Son projet est géré par un ami de son père car Omar n’est pas apte mentalement pour le faire.

Célibataire, Omar a fait connaissance de House of Hope Sénégal grâce à son père Amadou Oury BA par l’intermédiaire de RADDHO. Toujours accompagné de son père, Omar était très agité et assez agressif lors de ses premières séances de thérapie à House Of Hope. Il présentait des symptômes de flash-back et de dissociation très poussés.

Vu son état, House of Hope, qui n’est pas spécialisé en psychiatrie, a dû le diriger vers le cabinet du Dr psychiatre Mr. Léopold BOISSY avec qui House of Hope est en partenariat. Nous espérions qu’ y Omar reçoive des soins psychiatriques appropriés, pour faire baisser sa tension et de lui permettre sereinement de revenir continuer les séances de thérapie. Ce qui a été fait et Omar et son père ont suivi nos conseils. Ce qui a permis à Omar de suivre de façon satisfaisante des soins à la clinique Croix Bleu du Dr Léopold Boissy avant de revenir poursuivre tranquillement ses séances de thérapie à la House of Hope.   

Omar poursuit régulièrement ses séances et a vu son état de santé mentale s’améliorer considérablement. Il n’est plus agité intérieurement et se retrouve ainsi pleinement. Omar compte terminer ses séances de thérapie et reprendre la gestion de sa ferme avicole, puis développer d’autres projets ruraux, se marier et fonder sa famille. Son père se dit très satisfait de la méthode de thérapie de House of Hope. Il ne cesse aussi de raconter à chaque séance comment la santé mentale de son fils s’est considérablement améliorée depuis ses séances de thérapie à House of Hope

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.